Ateliers didactiques

Publié le

Atelier sur l’apprentissage de la dissertation littéraire avec Marie-Laure Graf à Allada (juillet 2015)

À partir des besoins recensés lors du premier module qui nous ont permis d’initialiser puis de nourrir une base de données organisée par domaines d’étude, nous récoltons à Genève puis acheminons au Bénin du matériel didactique qui est utilisé dès le second module. Nous produisons également sur place des documents et supports demandés par les enseignants (impression et plastification).

Il faut savoir que les ressources pédagogiques au Bénin sont souvent limitées (il n’est pas rare qu’un maître ne puisse distribuer qu’une photocopie pour une demi-douzaine d’élèves) et que l’accès à Internet est inexistant, certaines écoles – tels les collèges de brousse – ne disposant ni d’eau courante ni d’électricité.

Visionnement d’un documentaire et discussion en anglais avec Harriët Muller à Allada (juillet 2015)

Au-delà des méthodologies d’apprentissage, nous travaillons sur la différenciation pédagogique induite par les écarts d’âge importants et l’hétérogénéité des élèves, ainsi que sur la gestion de la dynamique de classe liée aux effectifs pléthoriques (jusqu’à 106 élèves).
Une attention particulière est également vouée – en fonction des demandes répondant aux nécessités individuelles et collectives – à une une mise à niveau des connaissances ainsi que des compétences des enseignants dans leurs matières respectives.
Finalement, une sensibilisation à l’interdisciplinarité permet de dépasser le cadre parfois strict des enseignements voire des domaines d’étude pour mettre en place des espaces collaboratifs en lien avec des thématiques aussi diverses que la santé, la gestion des ressources naturelles, l’accès des femmes à la formation ou la participation citoyenne à la gouvernance locale.